Service Client LS3D contact@ls-3d.fr
Impression 3D à la demande Devenez concessionnaire

Quelle imprimante 3D choisir ? liquid Crystal HI-RES ou MOONRAY D de chez Sprintray

Liquid Crystal Hi-Res et MoonRay.

Voir la vidéo explicative :

Vous rêvez d'avoir une imprimante-3D résine afin de répondre au mieux à la demande de vos clients.

Les imprimantes-3D résine sont souvent utilisées dans le secteur de la dentisterie (Orthodontie, Prothésiste), le prototypage rapide de précision et la joaillerie. 

 

Deux fabricants démocratisent l’impression de la 3d de haute qualité, à un prix défiant toute concurrence sur le consommable et les machines 3D.

Photocentric et Sprintray. 

PHOTOCENTRIC est une marque américaine et anglaise.

SPRINTRAY est une marque américaine.

Imprimantes 3D à résine (SLA – DPP / DLP) : Comment ça marche ?

Les imprimantes 3D à résine utilisent comme consommable de la résine liquide. Cette résine, parfois appelée photopolymère, se solidifie lorsqu’elle est exposée à un certain type de lumière : on parle alors de photo polymérisation. 

Le fonctionnement d’une imprimante 3D à résine liquide repose sur ce principe : une source de lumière (laser ou projecteur) vient « activer » la résine liquide et la solidifier dans le bac à résine, formant ainsi l’objet en 3D couche par couche.

Ce procédé de photo polymérisation est mis en œuvre dans deux technologies d’impression 3D équipant la plupart des modèles à résine actuels :

· SLA / DPP (Stéréolithographie): la résine est solidifiée dans le réservoir au centre de l’imprimante 3D par un laser très précis qui va ainsi fabriquer l’objet, point par point.

· DLP (Digital Light Processing): la résine est solidifiée par un projecteur, formant l’objet couche par couche dans le bac à résine.

 

Deux fabricants différents et deux technologies résine.

 

· La technologie SLA/DPP (Daylight Polymer Printing) pour la LIQUID CRYSTAL HI RES de chez PHOTOCENTRIC. 

La technologie DPP (Daylight Polymer Printing) qui consiste à solidifier, couche après couche, de la résine à l'aide d'un écran.

Cette technologie est étroitement apparentée à celle du  SLA et  garde de ses qualités en améliorant la vitesse, ce qui permet de diviser le prix du marché actuel par cinq.

Le processus de stéréo lithographie utilise un laser puissant pour durcir la résine, la méthode DPP utilise un grand écran à cristaux liquides pour filtrer la lumière et polymériser la couche de résine photosensible par la couche jusqu'à l'accomplissement final de l'objet. Ainsi, indépendamment de la largeur de votre objet, le temps d'empreinte dépend seulement de la hauteur.

· La technologie UV DLP (Digital Light Processing) pour la MOONRAY D de chez SPRINTRAY.

Le Digital Light Processing (abrégé DLP, qu'on pourrait traduire par « traitement numérique de la lumière ») est une technologie  de projection d'images reposant sur l'utilisation d'une puce contenant des miroirs orientables. À l'origine, cette technologie a été mise au point par l'entreprise américaine Texas Instruments (TI) en 1987 et plus particulièrement par le Docteur Larry Hombeck.

Ce procédé DLP fixe les photopolymères à l'aide d'un vidéo projecteur. Une technologie proche du SLA, (on a juste remplacé l'ampoule par un rayon laser UV). L'objet-3d se construit doucement comme le procéder SLA en solidifiant la résine qui est mise dans le bac .Le rayon UV solidifiant la matière au fur et à mesure, la plate-forme s'abaisse progressivement, ce qui n'était pas le cas avec le SLA qui devait tracer, point par point, l'objet. 

Les objets imprimés par le procédé DLP gardent les mêmes caractéristiques que le SLA.

Le DLP est moins coûteux et plus rapide que le SLA. Il est important aussi, de noter que la base du fichier étant posée en une seule fois, le facteur temps de la polymérisation n'en est pas impacté. Donc que vous ayez une impression avec une base large ou fine ce sera le même temps de réalisation.

Quelle imprimante va plus vite ?

LIQUID CRYSTAL HI RES ou MOONRAY

Le temps d'impression:

La technologie DLP de la MOONRAY prend en flash en une seule fois la base de la couche. La durée de polymérisation restant constante, même avec une surface à grande base. Elle aura l'avantage pour l'impression des pièces à grandes bases, ou bien pour faire un prototypage rapide de production fine et précise.

Néanmoins la CRYSTAL HI RES est plus rapide que la MOONRAY qui n'a pas la même intensité de projection que le laser puissant de sa concurrente.

C’est un réel outil de production minutieux pour la dentisterie par exemple, les pièces ayant une surface moyenne et une plus grande hauteur seront mathématiquement plus intéressantes, en termes de temps, à imprimer sur CRYSTAL HI RES.

Le facteur temps étant juste ici, une notion économique de rentabilité.

CHRYSTAL HI RES plus rapide que la MOONRAY

Nous allons maintenant comparer les deux technologies en termes de qualité d'impression. Il semblait important pour faire une analyse complète de parler du rendu des impressions utilisant la technologie DLP et la technologie DPP

La technologie DPP pour la Liquid Crystal Hi Res (Groupe LV3D )

La lentille utilisée pour la technologie DLP MOONRAY concentre les rayons au centre, mais produit une diffraction sur les pourtours extérieurs de la pièce. Ce qui ce traduira par une qualité amoindrie sur les extérieures de vos impressions-3D.

Sur les petites surfaces la qualité d'impression sera conservée jusqu’à 20 microns pour une basse de diamètre en dessous de 60 mm, sachant que pour un plateau de 96 x 60 x 200 mm la résolution maximal est de 75 microns. Donc pour une résolution optimale ne pas dépasser une base de 140 mm .Suffisant cependant à imprimer une arcade ou une mâchoire dans le domaine de la dentisterie. Une haute résolution pour le domaine du dentaire.

La technologie DPP n'aura pas la même problématique exploitant quant à elle, un laser, elle ne souffrira pas des mêmes variances de précision.

En espérant vous avoir un peu éclairé sur ces deux imprimantes 3D.

En savoir plus sur l'Imprimante 3D MoonRay D ...

La technologie DPP n'aura pas la même problématique exploitant quant à elle, un laser, elle ne souffrira pas des mêmes variances de précision.

Il sera donc préférable d'utiliser une imprimante-3D Liquid Crystal Hi Res pour la réalisation de vos petites séries de productions, d'autant q'elle possède un plateau plus grand 200 x 150 x 200 mm.

En savoir plus sur la l'Imprimante 3d Liquid Crystal Hi-Res ...

En espérant vous avoir donné des éléments de réponse sur le sujet et la possibilité de comparer ces deux imprimantes-3D.la Liquid Crystal Hi-Res et la MoonRay.

Karl-Emerik ROBERT et Jérôme PARES de LV3D REUNION

Articles Similaires