FR | EN
Service Client LV3D 05.45.68.40.35
Numéro pour Professionnels 06.43.73.81.92
Devenez concessionnaire

Une imprimante 3D pour imprimer avec du sable !

Une imprimante 3D fonctionnant à partir de sable et du soleil ! C’est le projet ambitieux d’un certain Markus Keyser, réaliser des impressions 3D grâce au sable et au soleil. Projet fou d’un maker de génie ? Est-ce réalisable ou avons-nous affaire à un illuminé ? Imprimante 3D fonctionnant à partir de sable

De quoi s'agit il ?

C’est en 2011 que ce « savant fou » à réaliser cette expérience dans le désert d’Egypte. Avec son imprimante 3D très particulière la SolarSinter. Ce châssis est équipé d’un bac de sable surmonté d’une lentille de Fresnel. Cette lentille récupère l’énergie produite par le soleil afin de la diriger sur un point bien précis et de faire entrer en fusion le sable contenu dans le bac inférieur. Les deux panneaux solaires quand à eux permettent l’alimentation de la partie électronique qui assure entre autre le suivis du soleil.

Comment cette imprimante 3D fonctionne-t-elle ?

Objet imprimé en 3D avec du sableLa technique utilisée est semblable au frittage Laser. C’est à dire que dans ce cas précis la SolarSinter fait entrer en fusion des couches successives de sable à une température de plus ou moins 1500°C. Ces couches de sable fusionnées fabriquent une sorte de verre qui permettent de réaliser des pièces de dimension moyenne. On est donc loin de nos imprimantes 3D qui utilisent de l’ABS ou du PLA. Nos machines comme les Dagoma MakerPi et autre Zortrax apportent une matière par une buse qui chauffe ente 180° à 250° selon la matière et le produit fini apparait. Ici, le but est d’utiliser avec intelligence une énergie et une ressource sans doute inépuisable, le sable et le soleil ! Cette expérience est sans doute le premier jet d’un projet plus ambitieux. Si nous faisons le parallèle avec certains projets spatiaux, comme l’habitat sur Mars ! Cette méthode d’impression 3D correspond parfaitement à la déclaration de Steve Jurczyk, un responsable de la Nasa « Nous avons besoin d’une technologie capable de réutiliser le matériel transporté jusque-là et de les associer à ce qui se trouve déjà sur place, en l’occurrence le sol martien. Nous recyclons déjà sur Terre — pourquoi pas sur Mars ? ».

En conclusion.

Une imprimante 3D à déjà été utilisée dans l’espace ce fut sur l’I.S.S international, dans le but de fabriquer de nouvelles pièces ou de produire des exemplaires de remplacement. Dans ce cas-ci rien ne dit que ce savant de génie fera transporter un jour son imprimante 3D sur Mars ou une version adaptée, mais toujours est-il que son concept est pertinent ! Utiliser ce qui nous entoure.   Article par Stéphane Troncquo  

Articles Similaires